SUMMER VIBES !!!

Méga BIG promos sur l'eshop avec - 20 % 
sur TOUTE la boutique en ligne jusqu'au 15 août minuit !
GO GO GO !

La nouvelle collection sortira en septembre :)

PAPETERIE

Des carnets tout doux pour noter ses idées ou dessiner, des blocs-notes et un semainier.

AFFICHES

Des affiches et cartes pour pimper vos murs ou offrir dont une sélection limitée en risographie

ACCESSOIRES

Des broches et des pins pour pimper ta veste, ton sac ou ta belle-mère (la veinarde) !

LIVRAISON FRANCE MÉTROPOLITAINE
5 €
FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 80 €

ÉCO-SYTÈME LOCAL

Avant de rejoindre votre boite aux lettres,
les produits sont imaginés à Angers
et 90% des prestataires sont basés
en Pays-de-la-Loire

SERVICE CLIENT

Nous sommes disponibles par mail :
shop@mathou-illustrations.com

  • U.
Comme le sentiment/l’émotion .. D’ÊTRE UNIQUE
On l’oublie souvent, le fait que par notre ADN et notre patrimoine génétique nous sommes unique, physiquement, émotionnellement. Y’a pas de meilleure version de moi-même, il n’y a que moi, parfaitement imparfaite et de fait, carrément originale car je suis un exemplaire unique ! :)
  • T.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE TRISTE
On vit dans une société où c’est très mal vu d’être triste, où il faut cacher ses larmes et sa peine. Je ne suis pas d’accord, on a le droit d’être mal, d’être très mal, d’avoir des jours sans, des mois sans, même des années sans. Il faut normaliser la tristesse. 
On perd, on pleure, on est mal, on est au fond du fond du trou et on peut le dire : on peut pleurer fort, on peur crier, être lamentable et bruyamment malheureu.x.se. Ce n’est pas tabou, on est pas obligé de toujours rester à la surface des sentiments et des émotions. Non ?
(Extrait de « Filgoude »)
  • S.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE (ULTRA) SENSIBLE
Notre sensibilité est notre meilleure alliée pour affronter la vie, chaque jour, elle nous fait vivre des montagnes russes émotionnelles, mais les hauts nous transportent et les bas sont parfois nécessaires. La sensibilité est une vraie force, cultivons-la !
  • R.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE RAYONNANTE
On rayonne de toute façon beaucoup plus avec une couronne (voir post précédent) ou alors avec les rayons du soleil qui se reflètent sur notre coeur rempli des odeurs de crèmes solaires, de tomates-mozzarella et de sable chaud. L’été c’est pas mal pour rayonner, non ?
  • Q.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE UNE QUEEN
Ce qu’on est toutes, épissétou. Il faudrait banaliser le port de la couronne en toutes circonstances, comme le port des paillettes et de la tulle de toutes les couleurs. Non ?^^
  • P. 
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE PANIQUÉE 
Paniquée par la rentrée, un peu, et puis après on se dit que la rentrée c’est pas tout de suite, qu’il reste un petit mois, quelques semaines, quelques jours, que c’est loin quand on réfléchit bien, qu’on a le temps de profiter, là, tout de suite, maintenant !
  • O.
Comme le sentiment/l’émotion ... D’ÊTRE OPTIMISTE
C’est pas facile de voir TOUJOURS le verre à moitié plein, beaucoup plus tentant et facile de le voir à moitié vide, j’avoue. Mais l’optimisme amène la joie et la joie envoie des petits ondes de kiff dans notre coeur et ça fait du bien, vraiment, au moins de temps en temps :)
  • N.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE NOURRIE
Nourrie de mozza et de spritz, bien entendu, mais aussi des ami.e.s, de la famille, de films, de musiques : de choses, de moments et de personnes qui nous transportent et qui font de nous des personnes extrêmement riches (bon ça se répércute pas forcément sur le compte en banque hein, sorry^^)
  • M.
Comme le sentiment/l’émotion … de MÉLANCOLIE
Le fameux spleen, je l’aime aussi, vraiment, profondément, il permet d’apprécier la joie à sa juste valeur. J’aime m’envelopper dans de longs draps de mélancolie, ils font partie de moi.
Et vous ?
  • L.
Comme le sentiment/l’émotion … de LIBERTÉ 
Alalala celle-là je l’aime tant, moi qui me met des menottes à moi-même pour éviter de me laisser aller, je trouve que la liberté c’est le vrai sentiment de grand, celui qu’on s’offre enfin quand on s’est libéré (c’est le cas de le dire) de tout ce qui compose notre éducation, la bienséance, la société et tout ces carcans encombrants. Non ?
  • K.
Comme le sentiment/l’émotion … DU KALÉIDOSCOPE 
La palette de l’ensemble des émotions qui nous compose, on est un peu de tout, de toutes les émotions, plus ou moins fortes, plus ou moins présentes, mais bien là ! On est toutes des kaléidoscopes, non ?
  • J. 
Comme le sentiment/l’émotion .. DE LA JOIE
La pure, la vraie, la complète, celle qui fait des trucs dans le ventre tellement elle nous transporte. C’est quoi la vraie joie pour toi ?
  • I.
Comme le sentiment/l’émotion .. D’ÊTRE INDÉCISE
Prendre la décision de ne pas décider. Et pourquoi pas hein ?
Surtout en vacances, là non-décision est une religion, laissons-nous porter !
(Pour une meuf qui n’arrive jamais à lâcher prise, c’est quand même assez drôle ^^)
  • H. 
Comme le sentiment/l’émotion .. D’ÊTRE HYSTÉRIQUE
Plutôt que de prendre ce mot dans le sens classique du terme c’est-à-dire un sentiment très genré, féminin, d’excès et de folie, je le prendrais moi à l’inverse comme ce sentiment très « empouvoirant » de saine colère, de qualité forte : celle de ne pas se laisser faire, jamais !
(A lire : « Hystériques » de Sophie Adriansen)
  • G.
Comme le sentiment/l’émotion … DE GLANDER
J’adore ce sentiment, parfois je culpabilise un peu, mais vraiment pas longtemps, glander c’est vraiment troooooop bon, bouquiner, siester, ne RIEN faire, allongée dans un canapé. C’est pas un peu la vie, ça ?
  • F.
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE FESTIVE
Rien de mieux qu’une petite danse pour repartir du bon pied, pour relancer la machine, pour tout oublier !
(A écouter : « Toutes les femmes de Ta Vie » [remplace par le titre (honteux) qui te fait bouger])
  • E. 
Comme le sentiment/l’émotion … D’ÊTRE ENGAGÉE
Le besoin de faire partie d’un tout, d’un groupe, de se soutenir, de se battre pour nous, nos droits, nos idées. Ce sentiment de faire avancer les choses, de vouloir le faire, très fort, d’y croire, vraiment. Et vous ?